Les couleurs du racisme : un débat le 21 mars à la maison du temps libre à Isle

Les couleurs du racisme

logos mrap-itdg

 

Après une brève présentation en image du racisme en France (vues 3- 6) et en Limousin (vue 7 – 8), la notion de racisme et de « race » sont définies (vues 10 – 14) pour aboutir à l’idée qu’il n’y a pas de « races ». Quelques statistiques récentes (vues 16-18) montrent une émergence du racisme en France dans la dernière période avec une mise en avant d’une description racialiste et identitaire de la société (vues 19 – 34).
Dans ce contexte les immigrés (vue 35) sont voués au rôle douloureux de bouc-émissaire tour à tour accusés d’invasion (vue 36), du chômage (vues 37-38), du déficit de la nation ( vues 39-40) et de la délinquance (vue 41) dans une vision médiatique de désespérance sociale (vues 42-43). Les préjugés s’appliquent également aux roms (vues 44 – 47) et aux juifs (vues 48-49).
Cette situation nécessite une riposte vigoureuse sur le plan juridique (vue 50), sur le plan de l’éducation à la fraternité (vue 51), sur le plan politique avec l’instauration du droit de vote pour les immigrés aux élections locales, de la régularisation des sans-papiers (vue 52) et surtout en barrant la route au Front National (vue 53).
Cet exposé se termine par l’urgence d’une mobilisation (vues 54-57) car le racisme constitue un danger pour la société toute entière.

Voir diaporama

 

3 commentaires sur Les couleurs du racisme : un débat le 21 mars à la maison du temps libre à Isle

  1. Bonsoir Pierre,

    Je suis d’accord jusqu’a un certain point sur ce théme là. Mais il a ses limites !… l’anti racisme crée le racisme sos racisme et sauver les baleines disait le philosophe Beaudrillard qui avait quand même beaucoup réfléchi sur la question.
    Le racisme envers des Chauffeurs de bus agréssés à Baubreuil, d’enseignants tabassés au lycée st exupéry, Labastide où les voitures brulent et où des personnes âgées sont régulierement agréssées, les lieux de non droit tenus par la caillera . Je n’ai jamais vu le Mrap ni sos racisme beaucoup se mobiliser sur ces violences. Mais bien sûr c’est la faute des petits blancs racistes de la société des medias ce mauvais Rousseauisme de la cause, qui procéde d’une analyse médiocre ; franchement, ont croit rever !, A la bastide les gens s’en vont tous ! ils ont peur. C’est l’attitude de ses organisations subventionnées par l’impôt du reste qui ont rendu possible entre autre la montée du front national. Les insultes de face de craie, de nique ta mère, sal juif, de viol et de tournantes rarement sanctionnées, ne sont pas majoritairement le fait des limougeauds au non sentant la chataigne. Du reste on peut se demander si la France etant si raciste que cela pourquoi autant de personnes veulent y venir ? Alors il y a un prèchi prèchi prècha qui ne se légitime que de lui même. Il faut toujours toujours dire se que l’on pense si non on finit par ne plus penser ce que l’on dit. Qui ne pense pas par lui même ne pense pas du tout.
    bien cordialement
    Jean Pierre Nardou

  2. Bonjour Pierre

    Je prends connaissance de ta réponse à mon courriel du mercredi 30 mars ce jour.
    Cela dépasse l’ébahissement !.
    Toujours la même vieille scie musicale, la même réthorique contre factuelle. Maintenant, une critique même partielle portant sur l’immigration, vous vaut des insultes ad hominem à peine dissimulées : « comme faisant circuler des propos aux relents d’extrème droite, ou de droite, et l’indignité qu’il y aurait pour un homme de gauche( à plus forte raison si il est membre du bureau d’une honorable association comme ITG) à les formuler à les formaliser en faite de passer underground et en contre bande les valises pour le FN. Pour exemple : l’extrapolation partisane que tu fais de mes énoncés à des fin de boutique. C’est proprement intolérable.
    Ces problèmes, ces violences ainsi évoqués ne sont pas issus d’une imagination délirante, ils ont été concrétement vécus par beaucoup de nos concitoyens. Bien entendu quand on habite dans le landerneau protégé islois, il est bien difficile de s’en rendre compte.
    Je porte à ta connaissance que j’ai travaillé comme éducateur de rue, et au CCAS de la ville de Limoges. Je sais donc d’où je parle et de ce quoi je parle ; comme beaucoup D’AS et d’éducateurs de la PJJ ; Je parle d’expériences concrétes, et de rien d’autre.
    La preuve que le pouding existe c’est qu’on le mange. Je renvoie à mon texte du 30/ 03/ où j’énumére une serie de faits ayant eu lieu. – Voitures qui brulent à beaubreuil à la bastide et ailleur etc……. Il y a contrairement à ce que tu évoques une omerta des pouvoirs publics.
    Le parti pris qui est le tien en l’occurrence : est le fait d’occulter sciemment ou inconsciemment ces incivilités et actes de barbarie, reléve de la bévue et/ou de l’omission. Et donc infiné d’un certain positivisme, d’un certain scientisme sociologique. La xénophobie ne serait le fait que d’une certaine catégorie de la population ?!…………
    Toutes ces personnes ayant été des victimes, bléssés dans leur chair, dépossédés de leurs petits avoirs, déterritorialisés, voir acculturés de leur milieu dans certains quartiers de Marseille, dans les villes du couloir rhodanien, le 93, les minguettes etc….Se sont paintes à leurs élus, aux pouvoirs publics, elle se sont entendues dire : « Ah Madame, Monsieur, il faut bien intégrer ces personnes, vous êtes racistes ; and so and so on…….. »
    Bien sûr ces belles âmes vivent dans les beaux quartiers, les espaces protégés ; la mixité en surnombre pour les autres pas pour eux.
    N’étant pas entendu dans leurs difficultés, leurs drames, ils ont été aux permanences du FN, qui lui a écouté, instrumenté, organisant des groupes de parole, proposant de vraies fausses solutions. Et voilà pourquoi votre fille est muette aurait dit Moliere. Voilà pourquoi des personnes non-racistes le sont devenues bien sûr. C’est une des composantes de la montée du FN, ce n’est pas la seule, mais elle n’est pas mineure.
    Comme Marxiste j’analyse les forces et les contre-forces qui travaillent en profondeur nôtre société. Je sais que ces guéttos et ces poches urbaines sont les conséquences du déploiement du capitalisme désordonné, mondialisé avec l’assentiment des grands commis de l’état. Ethniciser les problémes masque la luttes des classes et je ne tomberai pas dans ce piége. Mais quelques soient les difficultés rencontrées, nous avons la responsabilités de nos actes ne pas se tromper de colère certes. Mais essayer d ‘avoir le grand angle et d’apporter des solutions concrétes à tous les problémes et d’en occulter aucun. Cela suppose une reconsidération des flux migratoires aux niveau européen et d’apporter des solutions à la source.
    Reçois mes patriotiques salutations ainsi que l’assurance de mon internationalisme sans faille. Car comme tu le sais on est bien d’une région, d’un pays, d’un village, avant que d’être internationaliste.
    Jean Pierre Nardou

    • Bonjour Jean Pierre,

      J’ai bien tardé à répondre à tes réserves sur le thème du racisme, non pas par négligence, mais dans l’espoir de pouvoir en discuter de vive voix lors du débat du 21 mars dernier. Je vais essayer de répondre à certains points que tu as soulevés (d’autres me semblent obscurs donc difficiles à analyser).
      L’anti racisme crée le racisme. Ce point de vue n’est hélas pas nouveau. Il émane plus souvent de la droite ou de l’extrême droite et est assez inattendu de la part d’un membre du bureau d’une organisation de gauche. Effectivement pour beaucoup, en particulier des gens comme Paul-François Paoli chroniqueur au « Figaro » les organisations antiracistes « ont pris en otage le débat public ». Cette personne oublie que le racisme n’est pas une opinion mais un délit, parfois contagieux, qui mène à l’arbitraire, à l’exclusion et parfois au crime. Pour les associations antiracistes, et en particulier pour le MRAP, l’heure n’a jamais été à l’antiracisme moralisateur, mais au contraire à l’explication rationnelle d’un certain nombre de fondamentaux : il n’y a pas de « races » ; les immigrés ne sont pas la cause du chômage, pas plus que du déficit de la sécurité sociale ni de la délinquance ; les gens du voyage ne sont pas « voleurs de poules » et les juifs ne sont pas détenteurs des finances mondiales. Et j’en passe. C’est vrai les organisations antiracistes dérangent car elles transcendent le débat des partis politiques. Pour t’en convaincre voici deux citations :
      La première de madame Morano « S’il n’y a pas de race, il faut supprimer les subventions aux associations antiracistes »
      La seconde de Le Pen père « L’anti-racisme, instrument politique d’aujourd’hui, comme le fut l’anti-fascisme avant guerre n’est pas un non-racisme, c’est un racisme inversé, un racisme anti-français, anti-blanc, anti chrétien. »
      Pour poursuivre dans ton argumentaire tu nous décris un aspect apocalyptique des quartiers sensibles. Tout d’abord je te précise que le MRAP est amené à s’y retrouver fréquemment et SOS racisme a son siège local à Beaubreuil. Qu’il y ait des actes de délinquance dans ce quartier où le chômage frôle parfois les 50% personne ne le niera. Je regrette cependant que, comme le fait souvent la télévision, tu présentes ces quartiers comme des lieux de désespérance sociale. Il y a peut être des informations que tu ne possèdes pas. – Dans ces cités qui groupent parfois une cinquantaine de nationalités il y a une activité associative intense avec un journal « Le journal de Beaubreuil » , une station de radio associative « BeaubFM » et une maison de la justice et du droit, sans parler des différentes amicales et associations de solidarité. Alors n’est-ce pas un parti pris de ta part de prendre que l’aspect négatif des difficultés de ces cités qui sont partagés par tous ses résidents, français, immigrés ou étrangers.
      Tu signales également que « C’est l’attitude de ses organisations subventionnées par l’impôt du reste qui ont rendu possible entre autre la montée du front national. ».[j’ai respecté l’orthographe de la version originale]. Sauf erreur de ma part il semble que les organisations que tu évoques sont les organisations antiracistes. Pour te tranquilliser les impôts ne participent pas beaucoup à leur survie. Si nous touchons quelques subventions pour les frais engagés (frais de justice, matériel pédagogique, participation à des manifestations…) c’est surtout les militants qui donnent beaucoup de leur personne physiquement et financièrement. Par ailleurs ton assertion nous accusant d’avoir favorisé « la montée du front national » est facile, fausse et méchante. L’émergence du parti d’extrême droite est à décrire en détail ce qui n’est pas mon propos, mais une simple analyse permet de dire que cette résistible ascension est liée à la conjonction de plusieurs facteurs tels d
      que la crise économique, les lâchetés et compromissions de plusieurs partis républicains, le repli identitaire de certains en raison de la mondialisation… Ramener ça aux actions pour la fraternité est petit et reflète le triste état dans lequel risque de tomber notre société.
      « Du reste on peut se demander si la France etant si raciste que cela pourquoi autant de personnes veulent y venir ? » [j’ai respecté l’orthographe de la version originale]. Là aussi, et pardonne moi de te le dire crument, c’est du délire raciste classique et éculé que tu avances. Je te rappelle qu’il n’y a dans le monde que 3% d’immigrés. L’attrait pour la France a souvent des raisons historiques (les immigrés ont largement contribués à la libération de la France en 1944-45 et au développement de l’après guerre), linguistiques (les anciens pays colonisés par la France sont bien sûr francophones), personnelles (regroupement familial) et surtout économiques car les pays d’origine n’ont pas eu de développements souvent en raison des politiques des pays nantis.
      Pour terminer, ta remarque un peu philosophique sur le « penser par soi même » m’étonne un peu car dans tes réflexions il me semble qu’il y a surtout des idées bien classiques distillées parfois par des organisations et personnalités bien éloignées de « Isle Terre de Gauche ».
      Avec toutes mes salutations antiracistes.
      Pierre Krausz

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.