La montée du populisme?

Le populisme est souvent le terreau fertile d’un système politique totalitaire. De l’antiquité à nos jours, ce système réussi à s’établir sous l’égide bien souvent d’un chef suprême. Pour ne pas s’égarer dans l’Histoire, rappelons seulement que le XXème siècle a vu se développer toutes sortes de populisme se basant sur l’idéologie politique, le religieux, l’appartenance ethnique, le système économique… L’installation de ces idées érigées en pouvoir politique fort et « absolu » a conduit à de terribles et horribles conséquences : luttes armées, tortures, millions de morts, xénophobie, privations de libertés…. ces populismes conduisent à la disparition de la démocratie et aux valeurs universelles de tolérance et de respect.

Nous ne pouvons en ce début du XXIème siècle fermer les yeux plus longtemps ! Quid de la Russie de Poutine qui culmine à plus de 74 % d’opinions positives dans son pays, la Turquie d’Erdogan qui rêve de rétablir la grandeur de l’ancien empire ottoman, et qu’en est- il un peu plus loin ? En Syrie où règne le chaos entre un pouvoir totalitaire et des islamistes radicalisés, en Arabie Saoudite où les femmes sont encore des sous-etres humains, au Japon où la crise profonde a conduit à la naissance d’une coalition libérale-nationaliste au pouvoir, aux Philippines avec l’élection en mai 2016 de Duterte farouche populiste qui le fait surnommer le D. Trump des Philippines ! l’Amérique latine n’est pas épargnée non plus par des dictatures. Enfin que donnera la future élection présidentielle américaine : le républicain D TRUMP est le candidat le plus populiste qu’ont connu les Etats Unis pour une élection présidentielle
Il en est de même en Europe avec le Brexit, les montées de l’extrème droite en Autriche, en Pologne, en Hongrie qui érige des barbelés pour fermer ses frontières, en France avec le front national en position de force.

La montée des populismes est un processus qu’il faut analyser et tenter de comprendre.
Les nations semblent se recroqueviller sur elles-mêmes

Nous voulons un autre monde plus pacifique et plus accueillant vers l’autre. Tout comme nous voulons une autre Europe , une Europe construite par les peuples et pour les peuples et non une Europe à la solde de la finance et des eurocrates. Il faut la reconstruire. Même Jean Monnet l’a reconnu à la fin de sa vie « Si c’était à refaire, je commencerais par la culture » C’est la seule façon de lutter efficacement contre la montée du populisme.
Les idéaux européens de paix, de développement, de droit et d’accueil doivent se retrouver au devant de la scène et ne pas laisser la voie libre à la pensée dominante, synonyme de repli sur soi, d’économie libérale et d’austérité avec en corollaire de profondes inégalités et un chômage de masse.

Nous devrions nous sentir avant tout citoyens européens. N’avons-nous pas la même histoire ? Ne sommes-nous pas le résultat d’échanges, de circulation et d’intégration entre européens et migrants plus lointains ? Que serait la France sans ces flux migratoires ? Rappelons que ce sont des personnes comme Marie Curie, Chagall, Le Corbusier, Ben Jelloun, Gainsbourg, Zidane etc… qui ont aussi fait la France, terre d’accueil toujours exigeante mais ouverte …. Ce même processus se déroule aujourd’hui pour faire face aux migrants syriens, africains. Le populisme est-il la solution à nos craintes ? En tout cas, il s’en nourrit avec le soutien des médias sans vergogne dans un contexte qui lui est plus que favorable : chômage, crise économique, crise du logement…

Nous sommes ensemble plus de 500 millions en Europe et représentons la troisième population au monde après la Chine et l’Inde. Ne pouvons nous taire nos populismes et être le moteur d’un changement mondial de stratégie politique, d’intégration et de développement durable en simplement pensant à nos enfants et petits enfants ?

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.